à propos

Salut, moi c’est Laura. À 25 ans, j’ai lancé Retro Reset en parallèle de ma dernière année d’étude en photo, après quoi j’ai tenté une formation en stylisme, qui s’est avérée être un échec. C’est là que j’ai découvert l’upcycling, que je pratiquais déjà sans le savoir. Mes deux grand-mères sont couturières, et j’ai hérité de la machine à coudre de l’une, et des tissus d’ameublement de mon enfance de l’autre. J’ai alors appris à coudre en autodidacte, en confectionnant des pochettes que je vendais dans des boutiques de créateurs à Bruxelles. Très rapidement, l’idée de créer mes vêtements a germé. Et puis, pourquoi ne pas partager ces créations avec vous ?

J’ai toujours autofinancé Retro Reset, ce qui explique la progression très lente du projet. J’ai donc commencé à proposer une sélection de vêtements vintage, qui allait me permettre de dégager une marge pour financer mon projet d’upcycling, plus coûteux et moins rentable. En parallèle, je travaillais à mi-temps dans une boutique de mode durable, renforçant ainsi mon expertise.

Au fil du temps, j’ai réalisé que la couture n’était pas ma passion principale. J’ai donc décidé de confier la production à des créatrices et des ateliers en Belgique. Cela m’a libéré du temps pour me concentrer sur le développement du projet.

Après une grosse période de dépression et la fermeture de la boutique où je travaillais, j’ai dû réduire ma charge de travail. J’ai donc pris la décision d’arrêter la vente de vêtements vintage qui était devenue trop compliquée à gérer toute seule, et me suis concentrée exclusivement sur les créations upcycling.

Aujourd’hui, je travaille chez Yuman Village, où je m’occupe du secteur textile, axé sur la slow fashion (bien sûr). Et au sein de Retro Reset, mon quotidien consiste à rechercher de la matière première, gérer la coordination avec les ateliers de production, de la mise en vente et la promotion des créations, et tout ça en parcourant Bruxelles à vélo.

Mon but n’est pas de conquérir le monde, mais de me lever chaque matin en sachant que je fais les choses de la meilleure manière. J’aime me sentir bien dans mes vêtements, mais j’aime encore plus quand je peux les porter fièrement. C’est ce que je souhaite offrir à travers mon petit projet de mode durable, Retro Reset.

Toutes les pièces sont confectionnées à partir de matières textiles de seconde main, principalement vintage. Les quantités de tissus ne permettent pas de produire plusieurs fois le même produit, à quelques exceptions près. Les textiles peuvent parfois révéler des marques du temps, telles que des trous, des taches ou des signes d’usure. Les matières principales utilisées sont le coton et diverses matières synthétiques. Dans le cas où il n’y aurait pas d’étiquette indiquant l’origine des matières premières, il peut être difficile d’en retracer le parcours. Les textiles sont chinés dans des friperies, brocantes, achetés auprès de particuliers, ou encore issus de dons et d’achats en ligne.

 

 

Veste matelassée :

Créée à partir de couvre-lits matelassés ou de sacs de couchage vintage. Elle est doublée avec du tissu de doublure ou des draps de lit en coton de seconde main, en fonction de ce qui est le plus adapté.

Manteau kimono :

Il est fabriqué à partir de couvertures vintage. Pour des raisons de solidité, ce modèle est thermocollé (acheté neuf). La doublure est généralement issue de seconde main, à moins qu’aucune option d’occasion ne convienne, auquel cas j’opte pour une doublure neuve.

Blouse, robe et chemise :

Sont réalisés à partir de tissus d’ameublement vintage, tels que des draps de lit, des nappes, des rideaux, des fins de série, ou des chutes de tissus vintage. La doublure, utilisée également pour certains produits comme la blouse ballon et la robe ballon, est elle aussi de seconde main.

Banane :

Est confectionnée à partir des chutes des créations Retro Reset, ou des tissus d’ameublement vintage, tels que des draps de lit, des oreillers, des nappes, des rideaux, des essuies, ou des chutes de tissus vintage, voire même des vêtements vintage recyclés. La banane (XXL uniquement) est renforcée avec un thermocollant pour assurer sa solidité. Certains éléments, comme la sangle en coton, les tirettes, les attaches métalliques et le thermocollant, sont achetés neufs.

Collection sérigraphie :

La confection se fait à partir de draps de lit, de nappes ou de grands tissus blancs de seconde main, sur lesquels sont sérigraphiés les motifs avec des encres certifiées “bluesign.”

Pulls Fingers in the Wool :

Ils sont confectionnés à partir de laines récupérées, de fins de pelotes et de fins de série ♡

Au début du projet, je produisais tout moi-même, mais heureusement pour vous, j’ai délégué cette partie à des personnes qualifiées dans le domaine, héhé ♡

L’atelier R-USE Fabrik / Belgique (Bruxelles)

C’est une mercerie éco-responsable et un atelier de confection upcycling 

Sont conçus chez R-USE : les chemises carré, les blouses et les robes ballon

 

Wabi-Sabi / Belgique (Namur)

Lucie et moi collaborons depuis 2020. Nous avons développé ensemble la veste matelassée qu’elle confectionne depuis. Lucie est la personne vers qui je me tourne pour la confection de nouveaux modèles ! #Dream team

Sont conçus par Lucie : les vestes matelassées et certains patrons

 

Luz by Luz / Belgique (Bruxelles)

Daniela est une créatrice upcycling et m’aide pour la production des bananes !

 

Margaux / France (Normandie)

Margaux et moi collaborons depuis la fin de 2023 pour le lancement de la vente des patrons Retro Reset. Margaux est responsable de la création des patrons au format PDF et des fiches explicatives. À certains moments, elle est également chargée de développer, créer ou modifier certains produits de la gamme.

Les valeurs de Retro Reset sont simples : privilégier la récupération de matériaux pour réduire la production de déchets, mettre l’accent sur une production locale à échelle humaine, et veiller à proposer des prix justes. Des produits en quantité limitée et des précommandes pour éviter la surproduction. Une communication qui ne cherche pas à te pousser à un achat impulsif, mais préfère que tu prennes le temps de réfléchir. C’est un espace de shopping durable qui n’a pas pour but de te bombarder de spam, de pop-ups ou de publicités sponsorisées, pour un peu plus de calme et de lenteur qui fait du bien, tant pour vous que pour moi.

Bisous, Laura  ♡

You don't have permission to register